Pourquoi écrire un projet de naissance ?

Très en vogue dans les pays nordiques ainsi qu’aux Etats-Unis, le projet de naissance, document dans lequel repose les souhaits et préférences des futurs parents concernant la venue au monde de leur bébé, se développe aujourd’hui en France. Parce qu’un accouchement est personnel, découvrez pourquoi et comment écrire un projet de naissance.

Qu’est-ce qu’un projet de naissance ?

Le projet de naissance, aussi appelé plan de naissance est un document dans lequel la future mère et/ou le futur père indiquent leurs souhaits concernant l’accouchement, la venue au monde de leur bébé mais également le post-partum. Le meilleur moment pour rédiger ce document se situe aux alentours du 8ème mois de grossesse, lorsque la date de la naissance de votre bébé approche. Vous serez ainsi plus en mesure de définir ce que vous désirez pour l’accouchement et le post-partum à ce stade de la grossesse. Nous vous conseillons cependant de commencer à noter quelques idées dès le premier trimestre de votre grossesse. Ce projet de naissance, sera présenté au médecin puis inclus dans votre dossier médical, c’est à vous d’en prendre l’initiative. N’oubliez pas que chaque femme est en droit d’exprimer ses choix lorsqu’elle donne naissance. Le projet de naissance n’a aucune valeur juridique cependant il répond à l’article L.1111-4 du Code de la Santé qui stipule « qu’aucun acte médical, ni aucun traitement ne peuvent être pratiqués sans le consentement libre et éclairé, et que ce consentement peut être retiré à tout moment. »

Pourquoi écrire un projet de naissance ?

Pour mieux se préparer à l’accouchement

Ecrire un projet de naissance repose sur la rédaction d’un document complet détaillant les souhaits des futurs parents quant à l’arrivée de leur bébé. Nombreuses sont les femmes qui appréhendent l’accouchement, ce qui est tout à fait normal surtout s’il s’agit d’un premier bébé. Ecrire un projet de naissance permet de poser sur le papier ce que l’on souhaite et ne souhaite pas, il aide à anticiper l’accouchement, à se préparer sereinement à celui-ci. Au moment de le rédiger, de nouvelles questions concernant l’arrivée de votre bébé peuvent vous venir en tête. Dans ce cas, vous pouvez mener des quelques recherches ou bien questionner le corps médical pour obtenir les réponses souhaitées et faire des choix éclairés quant à la rédaction de votre projet de naissance. Un élément très rassurant pour les futurs parents et notamment pour la future maman.

Pour ne rien oublier

Il est tout à fait possible d’expliquer de vive voix votre projet de naissance à votre médecin. Mais oralement, il est fort possible d’omettre certaines informations. Ainsi, en prenant le temps d’écrire un projet de naissance, de poser les mots sur le papier, rien ne sera oublié. Ce projet de naissance servira de base à la discussion avec le corps médical pour aboutir si besoin à un accord.

Pour bénéficier de soins personnalisés et une mise au monde respectée

Le jour de l’accouchement, votre projet de naissance sera votre meilleur allié. Ecrire un projet de naissance est fortement recommandé par l’OMS depuis 1996. Il permet au corps médical de bien cerner la personnalité et les demandes des futurs parents. C’est un excellent outil de communication qui permettra de vivre une naissance respectée.

Quoi noter dans son projet de naissance ?

Voici quelques exemples de ce que peut contenir votre projet de naissance :

  • Le travail et la péridurale : lorsque vous allez écrire un projet de naissance, il faudra mentionner si vous souhaitez la péridurale ou non. Peut-être souhaiterez vous avoir la possibilité d’accédez à la salle nature si votre maternité en possède une, ou bien la possibilité de prendre un bain pour soulager les contractions. Exemple : Je ne souhaite pas la péridurale lors de mon accouchement, je souhaite accéder à la salle nature et prendre un bain pour soulager les contractions ressenties. Je ne souhaite pas que la poche des eaux soit rompue pour accélérer le travail, etc
  • La position lors de l’accouchement et les accessoires utilisés : indiquez les positions que vous préférez pour accoucher (sur le dos, sur le côté, accroupie…). Exemple : Je souhaite accoucher sur le côté, je ne souhaite pas d’épisiotomie ni l’utilisation de matériel type ventouse, forceps… sauf en cas d’extrême nécessité. Je souhaite accueillir mon bébé une fois les épaules passées, etc. En cas de césarienne, n’oubliez pas de préciser si vous souhaitez que votre partenaire ou bien une tierce personne soit présent pour vous accompagner.
  • L’accueil de votre bébé après sa venue au monde : Exemple : Je souhaite que le cordon ombilical soit coupé par le papa puis que notre enfant soit mis au sein rapidement. Je souhaite que les premiers soins (bain, pesée, mesure…) soient remis à plus tard. Je souhaite que le papa fasse le premier peau à peau, etc.
  • Le séjour à la maternité et les suites de couches.

Ce qu’il faut éviter dans un projet de naissance

Dans la mesure du possible, le personnel soignant cherche à respecter au maximum le projet de naissance des futurs parents. Lors de la rédaction de celui-ci, veillez ainsi à rester réaliste. Ecrire un projet de naissance doit reposer sur vos souhaits, votre respect mais également sur votre sécurité et celle du bébé à naître.

Ecrire un projet de naissance est personnel et doit répondre à votre besoin. N’oubliez pas d’en apporter un double le jour de votre accouchement. Rappelez vous toutefois qu’un accouchement est imprévisible et que certains éléments de votre projet de naissance peuvent être amenés à évoluer en fonction de la situation, celui-ci doit donc être flexible.

Crédit photos : Artyphotos