Pratiquer le maternage proximal pour satisfaire les besoins du nourrisson

Au cours de l’année 1960, le psychiatre et psychanalyste anglais, John Bowlby émet une théorie selon laquelle l’attachement ferait partie des besoins primaires du nourrisson au même titre que le sommeil et l’alimentation. Pratiquer le maternage proximal repose ainsi sur cette théorie. Satisfaire les besoins de proximité du bébé peut ainsi l’aider à devenir plus autonome. Découvrons ensemble les secrets du maternage proximal.

Le maternage proximal : de quoi parle-t-on ?

Comme son nom l’indique, le maternage proximal est une pratique maternante fondée sur la proximité. Il invite la jeune maman mais aussi les personnes qui prennent soin du nouveau-né au quotidien d’être entièrement à l’écoute de ses besoins. L’objectif est de lui accorder une proximité presque constante afin qu’il se sente en sécurité, rassuré et pleinement aimé. Cela permet également une douce transition entre la vie in utero et l’adaptation au monde extérieur.
Le maternage proximal fait référence aux pratiques de soin qui préservent l’attachement entre le bébé et ses parents. Ainsi, cela inclut le cododo, le peau-à-peau, l’allaitement tardif ainsi que le portage. Cette méthode permet aux parents d’accorder à leur tout petit toute leur attention afin de détecter rapidement ses besoins et d’y répondre dans les meilleures conditions. Afin de pratiquer le maternage proximal, grande patience et tendresse seront nécessaires au quotidien. Ignorer les pleurs de son tout petit ne fait donc pas partie de cette philosophie.

Les différentes pratiques du maternage proximal

Tout ce qui renforce le lien entre la jeune maman ou les jeunes parents et le bébé fait partie intégrante du maternage proximal. À partir du moment où vous restez toujours très attentif aux besoins et demandes de celui-ci et faites tout pour y répondre, vous pratiquez le maternage proximal. Quelques pratiques sont tout de même incontournables du maternage proximal, découvrons ensemble :

Le cododo

Le cododo consiste à partager la chambre parentale avec l’enfant qui vient de naître afin qu’il ne se sente pas seul. Le bébé et les parents dorment dans la même pièce mais dans des lits différents. La pratique du cododo est encore très fréquente en Afrique et en Asie. Pratiquer le maternage proximal par le cododo est ainsi rassurant et sécurisant pour le nouveau-né, mais également avantageux pour les mamans qui allaitent. Le bébé est ainsi la nuit, à proximité de ses parents, ils peuvent répondre au plus vite à ses besoins primaires.

Le peau à peau

Le peau-à-peau existe depuis de longues années, ils étaient pratiqué dans les maternités afin d’aider les enfants prématurés à mieux se développer. En réalité, pratiquer le peau à peau est bénéfique pour tous les nourrissons qu’ils soient prématurés ou non. Cette pratique consiste à poser à plat ventre le bébé, qui ne porte qu’une couche, sur le torse nu d’un de ses parents. Vous pouvez ensuite couvrir son dos d’un lange ou d’une chaude couverture. Il existe également des bandeaux de peau à peau spécialement conçus pour ces précieux instants de partage avec votre bébé. Le maternage proximal par le peau à peau possède de nombreux bienfaits tant pour le nouveau né que pour les parents.

Un allaitement long

Un allaitement maternel long permet avant tout d’apporter à votre bébé tous les nutriments nécessaires à son développement. Il consiste à opter pour un allaitement exclusif durant les six premiers mois de vie puis de continuer à donner le sein aussi longtemps que possible. Ainsi un allaitement long peut s’étendre jusqu’aux 2 ans de votre enfant. Le sevrage pourra se faire tout naturellement.

Le portage

La pratique du portage consiste à porter son bébé tout contre soi afin qu’il ressente votre chaleur et se sente en sécurité. Votre tout petit pourra être porté dans une écharpe de portage (sling ou écharpe à nœuds) ou bien dans un porte bébé physiologique.

Le maternage proximal comporte-t-il des risques ?

Le maternage proximal est une pratique qui se développe de plus en plus. Elle apporte de nombreux avantages tant pour le nouveau-né que pour ses parents. Il sera simplement important de suivre l’évolution psychoaffective de votre enfant et d’adapter petit à petit vos réponses afin qu’il gagne ensuite en indépendance.