Retour à la maison : comprendre les pleurs de son bébé

De retour à la maison après la naissance de votre bébé. Votre tout petit doit s’adapter à un nouvel environnement dans lequel ses besoins vont évoluer jour après jour et ce n’est pas toujours facile pour lui. Les pleurs, seul moyen d’expression pour lui vous lui permettre d’exprimer ce qu’il ressent. D’ailleurs, il faut savoir qu’un nourrisson qui pleure est tout à fait normal, et pleure en moyenne au moins 2 heures. Mais il n’est pas toujours évident pour les jeunes parents de comprendre ces pleurs et d’y apporter une réponse. Apprenons ensemble à comprendre les pleurs de son bébé.

Pourquoi bébé pleure-t-il beaucoup durant les premières semaines de vie ?

Durant les 5 premiers mois, les bébés peuvent pleurer jusqu’à 6 heures par jour. Durant cette période, ils sont entièrement dépendants de leurs parents et de toute personne les entourant. Ainsi, les nouveau-nés pleurent pour assurer leur survie, mais aussi pour leur développement et leur santé. Par conséquent, il est tout à fait normal que votre nouveau-né pleure, sans réelle explication même si vous lui donnez les meilleurs soins possibles. De plus, les pleurs du bébé aident à développer ce lien affectif avec ses parents et bénéficier d’une attention particulière indispensable à son développement. Cependant, ce n’est pas parce que les pleurs sont naturels qu’il faut les ignorer. Il est essentiel de toujours y répondre pour rassurer votre tout petit, lui montrer que vous êtes avec lui, toujours présent et qu’il n’est pas seul. Ce besoin d’être choyé, entouré est primordial pour le bon développement de votre bébé. Ainsi, plus il sera entendu et rassuré, plus il aura confiance quelques années plus tard. N’oubliez par que pleurer est le seul moyen de communication de votre nouveau-né.

Interpréter les pleurs de son bébé.

Comprendre les pleurs de son bébé n’est pas chose facile. Cependant, l’intensité des ces pleurs peuvent parfois vous aider. Voyons ensemble :

  • Généralement, afin de vous faire savoir qu’il a faim ou besoin d’être changé, le bébé commence par pleurer doucement et lentement avant de monter en intensité si il n’obtient pas de réponse de votre part.
  • Lorsque votre tout petit est fatigué, qu’il s’ennuie ou souhaite aller dormir, il pleure doucement un petit moment avant d’arrêter.
  • En cas de douleurs, les pleurs du bébé vont être beaucoup plus aigus, perçants, souvent ponctuels (lors d’inconforts digestifs par exemples)
  • Si les pleurs du bébé ne correspondent à aucun de ces trois cas de figure, sachez aussi que les bébés pleurent car ils ont un réel besoin de contact, de présence. Quoi qu’il en soit, essayez toujours de rassurer votre bébé. Les nouveau-nés ne sont absolument pas en mesure de contrôler leurs pleurs, aussi, on ne peut parler de « caprices » à ces âges là. Accueillez toujours ces épisodes de pleurs avec bienveillance et si besoin faites-vous aider (par le papa, la famille, etc).

Comprendre les pleurs de son bébé n’est pas si difficile finalement. Il faut simplement faire connaissance avec votre tout petit, l’écouter, l’observer, lui répondre.

Comment calmer les pleurs de son bébé ?

Vous savez maintenant comment ce petit être que vous avez tant attendu exprime ses besoins. Ainsi, le seul moyen de répondre à ses pleurs et de lui apporter ce dont il a besoin. Si votre bébé pleure parce qu’il a faim, besoin d’être changé ou parce qu’il est fatigué, il sera nécessaire de le nourrir, lui donner le sein ou le biberon, changer sa couche, lui offrir un moment de repos afin qu’il s’endorme.

Si votre enfant a mal, nous pensons par exemple aux douleurs digestives telles que les coliques du nourrisson, vous pouvez lui offrir un massage du ventre. Les bienfaits du massage bébé ne sont plus a démontrer et peuvent vraiment aider votre tout petit.

Parfois, l’enfant a simplement besoin d’être rassuré dans les bras de ses parents. Ainsi, porter le nouveau-né, dans une écharpe de portage par exemple, constitue un excellent moyen de calmer ses pleurs. On pourrait entendre et vous faire croire que cela risquerait de créer de « mauvaises » habitudes chez l’enfant, mais il n’en est rien. Le contact physique avec les parents reste primordial durant les premiers mois de vie de votre bébé. Ainsi, selon une étude récente, porter son bébé réduit les pleurs de 50% environ durant la journée. Un bébé sécurisé et accompagné aujourd’hui est un enfant confiant et épanoui dans les années à venir. Vous pouvez également lui proposer des instants de peau à peau.

Enfin, si vous avez porté un bola de grossesse durant ce précieux voyage de 9 mois, nous vous conseillons de continuer à leur faire chanter proche de votre bébé. Cette mélodie familière lui rappellera la chaleur du ventre de sa maman et lui offrira un apaisement certain.

Nous portons toute votre attention sur le fait de vous faire aider si besoin. Ainsi, si vous ne supporter plus les pleurs de votre bébé, n’hésitez pas à passer le relais, ne secouez jamais votre bébé.