Se préparer à l’accouchement avec la méthode Gasquet

Respiration et position jouent un rôle important durant l’accouchement. La méthode Gasquet repose principalement sur ces éléments. Cette approche aide à mieux se préparer à l’accouchement et à gérer efficacement les douleurs liées à celui-ci. Elle continue d’ailleurs à être pratiquée après la naissance de votre bébé. Découvrons ensemble comment se préparer à l’accouchement avec la méthode Gasquet.

A l’origine de la méthode Gasquet

C’est la gynécologue et professeur de yoga, Bernadette de Gasquet, qui a mis au point cette méthode de préparation à la naissance. On l’appelle également l’approche posturo respiratoire ou APOR.
L’objectif de cette méthode est de donner aux futures mamans les meilleurs outils pour vivre une grossesse épanouie et pour se préparer sereinement à l’accouchement. La méthode Gasquet inclut des exercices respiratoires et
posturaux fortement inspirés du yoga. C’est ainsi une approche corporelle qui invite la femme enceinte à devenir actrice de la naissance de son bébé. La méthode Gasquet incite la future maman à être en mouvement même sur la table d’accouchement. Pour cela, elle apprend en amont les gestes à adopter.

En quoi consiste la méthode Gasquet ?

Pour apprendre les techniques d’accouchement avec la méthode Gasquet, il sera nécessaire de s’inscrire dans un établissement spécialisé. Les
cours sont généralement donnés par des sages-femmes formées à la méthode. Les femmes enceintes se rassemblent par petits groupes à et apprennent ensemble des exercices corporels essentiellement basés sur la respiration incluant des étirements, des massages et des suspensions.
Elles participent également à des jeux nécessitant l’utilisation de certains accessoires comme des ballons et des galettes de caoutchouc. L’objectif principal de ces exercices est d’aider les futures à connaître la source des douleurs liées à l’accouchement afin de pouvoir prendre le jour venu les meilleures solutions pour les soulager.
Au fil des séances, les femmes enceintes découvrent des positions physiologiques parfaitement adaptées à l’accouchement. Ainsi, dans la salle d’accouchement, chacune d’elles saura laquelle ou lesquelles leur conviennent le mieux. Les séances de préparation à l’accouchement avec la méthode Gasquet débutent généralement autour du sixième mois de grossesse.

Quelle place pour les futurs papa dans la méthode Gasquet ?

La méthode Gasquet accorde une place importante au futur papa. Elle invite celui-ci à aider leur conjointe durant le travail et leur offre les outils nécessaires pour soulager les douleurs de leur conjointe lors de l’accouchement. Le spécialiste les forme ainsi sur les massages
et accompagnements de la future maman durant ce moment important et physiquement éprouvant. Ils sont invités à assister aux séances et participent aux exercices d’étirements. Leur principal rôle sera de faciliter au maximum la mobilité de la future maman.

Les précieux avantages de la méthode Gasquet

La méthode Gasquet vise avant tout à aider les femmes enceintes à bien vivre l’arrivée de leur bébé. Cette approche permet très souvent d’éviter la prise d’hormones ou d’analgésiques. Elle permet également de suivre au mieux les évolutions corporelles durant le dernier trimestre de grossesse et d’y répondre efficacement . Grâce à cette approche douce, les femmes enceintes apprennent des techniques de relaxation efficaces. Certains exercices invitent à travailler la souplesse, ce qui sera très utile durant les derniers mois précédant l’accouchement.

Ainsi, se préparer à l’accouchement avec la méthode Gasquet pourra vous être bénéfique. Elle est une approche douce et complète qui vous accompagnera durant votre grossesse et lors de la mise au monde de votre bébé.